05/16/2016

L’agriculture régénératrice: Une solution clé pour répondre à la désertification

[ English | Français ]

Par Oliver Gardiner

Il est estimé qu’à partir de 2050, entre 60 et 130 millions de personnes seront affectées par la sécheresse et l’aridité, tout simplement parce que ces zones deviendront inhabitables.

Régénération Internationale a parler avec Patrice Burger, Directeur de l’association CARI, selon l’importance de réhabiliter et de maintenir en état les sols dans les zones arides en utilisant les pratiques agroécologiques et régénératrices, afin résoudre les crises liées au flux migratoires.

Le CARI est une organisation à but non lucrative dédiée aux pratiques agroécologiques et au développement des zones arides. Le CARI dirige la Groupe de Travail Désertification et coordonne également des réseaux d’Organisation de la Société Civile (OSC), comme le Réseau Associatif de Développement Durable des Oasis (RADDO).

Selon la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification 110 pays seraient affectées par la désertification et chaque année 12 millions d’hectares de terres cultivables disparaissent mondialement. Les activités qu’entretiennent les organisations tel que le CARI sont devenus déterminant à la préventions contre le déplacements forcé des peuples et des conflits du a l’appauvrissement des ressources naturelles.

Le 1er décembre 2015 Le CARI est devenu un des membres signataires de l’initiative 4Pour1000 lancé par le Ministère de l’Agriculture, qui vise à démontrer que l’agriculture, et en particulier les terres agricoles peuvent joués un rôle majeur pour le climat et la sécurité alimentaire.

Plus d’informations sur Patrice Burger: Patrice Burger à plus de vingt ans d’expérience sur le développement rural au Maghreb et en Afrique sub-Saharienne. Depuis 1996 Il participe à la mise en oeuvre de la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre Désertification. Il a été désigné comme porte parole pour la société civile au plus au niveau sur la désertification à l’Assemblé Générale des Nations Unis en 2011. Il est membre du conseil d’administration de l’Organisation Intergouvernementale de l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS). Depuis 2007, Patrice Burger représente le CARI au sein du réseau international Drynet, une organisation de société civile au sein de la Convention de Lutte Contre la Désertification qui a pu lui attribuer la reconnaissance de plusieurs succès en termes d’actions sur le terrain. En Septembre 2013 Patrice Burger à été élu porte parole du réseau Drynet.

Comments are closed.